Donne-moi à boire

Un lieu de partage pour approfondir les textes du jour que nous proposent la liturgie.
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Première et seconde naissance

Aller en bas 
AuteurMessage
Stéphane

Stéphane

Messages : 3608
Date d'inscription : 02/02/2009
Age : 62
Localisation : Tournai (Belgique)

MessageSujet: Première et seconde naissance   Jeu 27 Déc - 2:14

Lecture de la première lettre de saint Jean
Bien-aimés, ce qui était depuis le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché du Verbe de vie, nous vous l’annonçons. Oui, la vie s’est manifestée,nous l’avons vue, et nous rendons témoignage: nous vous annonçons la vie éternelle qui était auprès du Père et qui s’est manifestée à nous. Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons à vous aussi, pour que, vous aussi, vous soyez en communion avec nous. Or nous sommes, nous aussi, en communion avec le Père et avec son Fils, Jésus Christ. Et nous écrivons cela,
afin que notre joie soit parfaite.


(Ps 96 (97), 1-2, 5-6, 11-12)
R/ Que le Seigneur soit votre joie, hommes justes !
 (Ps 96, 12a)
Le Seigneur est roi ! Exulte la terre !
Joie pour les îles sans nombre !
Ténèbre et nuée l’entourent,
justice et droit sont l’appui de son trône.

Les montagnes fondaient comme cire devant le Seigneur,
devant le Maître de toute la terre.
Les cieux ont proclamé sa justice,
et tous les peuples ont vu sa gloire.

Une lumière est semée pour le juste,
et pour le cœur simple, une joie.
Que le Seigneur soit votre joie, hommes justes ;
rendez grâce en rappelant son nom très saint.


Évangile de Jésus Christ selon saint Jean
Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine courut trouver Simon-Pierre et l’autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l’a déposé. » Pierre partit donc avec l’autre disciple pour se rendre au tombeau. Ils couraient tous les deux ensemble, mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau. En se penchant, il s’aperçoit que les linges sont posés à plat ; cependant il n’entre pas. Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau ; il aperçoit les linges, posés à plat, ainsi que le suaire qui avait entouré la tête de Jésus, non pas posé avec les linges, mais roulé à part à sa place. C’est alors qu’entra l’autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau.
Il vit, et il crut.


– Cy Aelf, Paris

N'est-ce pas étrange que la Liturgie nous fasse conjuguer la naissance du Messie avec sa résurrection ? Quel raccourci dans la façon de considérer l'Histoire ! Et cependant ce rapprochement tout étonnant qu'il puisse paraître nous parle de vie éternelle, sans commencement et sans fin. A vrai dire, c'est encore une grâce qui nous est faite. En effet, ces lectures nous encourage à progresser dans l'amour de Dieu, lequel n'a pas de fin et ce renouvelle en tout temps ! Pour ma part, je le crois: je suis né en 1956, pour ce qu'il en est de la chair, et j'ai longtemps cherché un amour idéal - tel que mes parents - Léa et Gabriel, me l'avaient manifesté. Elle et lui s'étaient consacré dès le commencement à l'amour de Dieu. Elle, Léa, avait été "Sœur Marie de saint Lievain" avant d'être démise de ses vœux car, estimée trop fragile, elle avait été démise de ses vœux par l’Évêque du lieu: elle dépérissait et l'on craignait pour l'ordre religieux si elle devait s’éteindre... et quant à mon père, il avait "échoué" de la même manière: c'est à deux mois près avant son ordination qu'il renonça, soudainement, lorsque l'on lui interdit de revoir sa mère et lui dire au revoir avant son ordination... et deux mois plus tard, ils se rencontraient dans un train: tous deux cherchaient comment "recommencer de vivre!"
Sans ces "péripéties" dans l'amour de Dieu, je ne serais pas en train de témoigner ce matin...

Une bonne pratique de la foi, voici ce qui entraîne un témoignage fiable pour toutes celles et tous ceux que nous rencontrons: le Seigneur est "tout proche". Il y a bien une naissance dans le corps et une nouvelle naissance dans la foi. Et tout à la fin, il y a la résurrection et la vie éternelle. Nous sommes toutes et tous déjà "né-de-nouveau" et nous ne saurions faire autrement que de témoigner, que ce soit par la parole ou par le geste, ou par l'écriture et jusque dans de simples sourires...

Bonne année à toutes et tous !


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Première et seconde naissance
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soudaineté des événements - première venue, seconde venue
» Français: nouveau programme de seconde et de première
» Quels romans en seconde et première ?
» Evaluations en seconde/première?
» Quelle grille de coefficients appliquez-vous aux différents devoirs écrits ou à l'oral en seconde et première?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Donne-moi à boire :: La table de la Parole :: Partage des textes du jour-
Sauter vers: