Donne-moi à boire

Un lieu de partage pour approfondir les textes du jour que nous proposent la liturgie.
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Découverte de la joie parfaite

Aller en bas 
AuteurMessage
Stéphane

avatar

Messages : 3503
Date d'inscription : 02/02/2009
Age : 62
Localisation : Tournai (Belgique)

MessageSujet: Découverte de la joie parfaite   Sam 3 Nov - 7:08

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Philippiens
Frères, de toute façon, que ce soit avec des arrière-pensées ou avec sincérité, le Christ est annoncé, et de cela je me réjouis. Bien plus, je me réjouirai encore,  car je sais que cela tournera à mon salut, grâce à votre prière et à l’assistance de l’Esprit de Jésus Christ. C’est ce que j’attends avec impatience, et c’est ce que j’espère. Je n’aurai à rougir de rien; au contraire, je garderai toute mon assurance, maintenant comme toujours; soit que je vive, soit que je meure, le Christ sera glorifié dans mon corps. En effet, pour moi, vivre c’est le Christ, et mourir est un avantage. Mais si, en vivant en ce monde, j’arrive à faire un travail utile, je ne sais plus comment choisir. Je me sens pris entre les deux: je désire partir pour être avec le Christ, car c’est bien préférable;mais, à cause de vous, demeurer en ce monde est encore plus nécessaire. De cela, je suis convaincu. Je sais donc que je resterai, et que je continuerai à être avec vous tous, pour votre progrès et votre joie dans la foi. Ainsi, à travers ce qui m’arrive, vous aurez d’autant plus de fierté dans le Christ Jésus,
du fait de mon retour parmi vous.

     
(Ps 41 (42), 2, 3, 5abcd, 5efgh)
R/ Mon âme a soif du Dieu vivant. (cf. Ps 41, 3a)
Comme un cerf altéré
cherche l’eau vive,
ainsi mon âme te cherche
toi, mon Dieu.

Mon âme a soif de Dieu,
le Dieu vivant ;
quand pourrai-je m’avancer,
paraître face à Dieu ?

Je me souviens,
et mon âme déborde :
en ce temps-là,
je franchissais les portails !

Je conduisais vers la maison de mon Dieu
la multitude en fête,
parmi les cris de joie
et les actions de grâce.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
Un jour de sabbat, Jésus était entré dans la maison d’un chef des pharisiens pour y prendre son repas, et ces derniers l’observaient. Jésus dit une parabole aux invités lorsqu’il remarqua comment ils choisissaient les premières places, et il leur dit : « Quand quelqu’un t’invite à des noces, ne va pas t’installer à la première place, de peur qu’il ait invité un autre plus considéré que toi.  Alors, celui qui vous a invités, toi et lui, viendra te dire : “Cède-lui ta place”; et, à ce moment, tu iras, plein de honte, prendre la dernière place.  Au contraire, quand tu es invité, va te mettre à la dernière place. Alors, quand viendra celui qui t’a invité, il te dira : “Mon ami, avance plus haut”, et ce sera pour toi un honneur aux yeux de tous ceux qui seront à la table avec toi. En effet, quiconque s’élève sera abaissé ;  qui s’abaisse sera élevé. »

           – Cy Aelfp, Paris.

Belle et sainte déclaration de saint Paul comme il dit : "Vivre, c'est le Christ".  Comme il serait doux et réconfortant de pouvoir  vivre sans nous poser chaque jour la question de savoir comment réagir en telle et telles occasions. Il nous faut, à la suite de saint Paul, choisir en toute occasion de "manifester" le Christ. Lorsque nous croisons une personne sur notre route, nous pourrions commencer par la saluer sans nous poser aucune question à son sujet.  Qu'il se pose un problème au cours d'une journée de travail, pourquoi s'en prendre à autrui pour qu'il se charge de la corvée qui nous importune ?  Acceptons-là plutôt sans rechigner et c'est en humilité quel'on aura grandi.  Et lorsqu'un proche accomplit une bonne action, pourquoi en dénigrer l'importance ?  

Notre prêtre, lorsqu'il était encore séminariste, a remplacé un professeur dans ce qu'on appelait "la petite école". Ne sachant pas trop comment "tenir" une classe d'enfants facilement turbulents, il se mit à distribuer des "bons points" en toutes sortes d'occasions :  un bon point pour l'élève qui avait arrêté de jouer  dans la cour dès le premier coup de sifflet; un autre bon point à chaque bonne réponse en classe; un bon pour avoir prêté un objet dont manquait un autre condisciple,  etc.  Et en très peu de temps, tous avaient découvert le la satisfaction d'une tâche bien accomplie.

De la même manière, Jésus invite à l'humilité. En effet, si notre foi nous invite à rendre service à autrui,  pourquoi nous glorifier nous-mêmes ?  C'est en perdre le t.  Les pharisiens  se réclamaient de la "stricte observance" -  mais la stricte observance, c'est vivre dans le Christ afin que le Christ face en nous sa demeure...

.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Découverte de la joie parfaite
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lecture : Qu’est-ce que la joie parfaite ? St François d'Assise
» Saint François d'Assise et la Joie parfaite...
» La Parole est une nourriture pour la joie parfaite
» La joie parfaite selon Saint François d'Assise
» Que notre joie soit parfaite !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Donne-moi à boire :: La table de la Parole :: Partage des textes du jour-
Sauter vers: