Donne-moi à boire

Un lieu de partage pour approfondir les textes du jour que nous proposent la liturgie.
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Revêtir le Christ, immense joie !

Aller en bas 
AuteurMessage
Stéphane

avatar

Messages : 3455
Date d'inscription : 02/02/2009
Age : 62
Localisation : Tournai (Belgique)

MessageSujet: Revêtir le Christ, immense joie !   Lun 20 Aoû - 4:00

Lecture du livre du prophète Ézékiel
La parole du Seigneur me fut adressée :  « Fils d’homme, je vais te prendre subitement la joie de tes yeux. Tu ne feras pas de lamentation, tu ne pleureras pas, tu ne laisseras pas couler tes larmes.    Soupire en silence, ne prends pas le deuil ; enroule ton turban sur ta tête, chausse tes sandales, ne voile pas tes lèvres, ne prends pas le repas de funérailles. »     Le matin, je parlais encore au peuple, et le soir ma femme mourut. Le lendemain matin, je fis ce qui m’avait été ordonné.   Les gens me dirent : « Vas-tu nous expliquer ce que tu fais là ? Qu’est-ce que cela veut dire pour nous ?    Je leur répondis : « La parole du Seigneur m’a été adressée :  Dis à la maison d’Israël : Ainsi parle le Seigneur Dieu : Je vais profaner mon sanctuaire, votre orgueil et votre force,
la joie de vos yeux, la passion de votre cœur. Vos fils et vos filles, que vous avez laissés à Jérusalem, tomberont par l’épée.    Vous ferez alors comme je viens de faire : vous ne voilerez pas vos lèvres, vous ne prendrez pas le repas funéraire,    vous mettrez vos turbans, et vous chausserez vos sandales. Vous ne ferez pas de lamentation, vous ne pleurerez pas. Mais vous pourrirez dans vos péchés, et vous gémirez tous ensemble.     Ézékiel sera pour vous un signe : tout ce qu’il a fait, vous le ferez.
Et quand cela arrivera, vous saurez que Je suis le Seigneur Dieu.
»
 
 
(Dt 32, 18-19, 20, 21)
R/ Le Dieu qui t’a engendré, tu l’oublies. (Dt 32, 18a)
Tu dédaignes le Rocher qui t’a mis au monde ;
le Dieu qui t’a engendré, tu l’oublies.
Le Seigneur l’a vu : il réprouve
ses fils et ses filles qui l’ont exaspéré.

Il dit : « Je vais leur cacher ma face
et je verrai quel sera leur avenir.
oui, c’est une engeance pervertie,
ce sont des enfants sans foi.

« Eux m’ont rendu jaloux par un dieu qui n’est pas dieu,
exaspéré par leurs vaines idoles ;
moi, je vais les rendre jaloux
par un peuple qui n’est pas un peuple,
les exaspérer par une nation stupide
.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
En ce temps-là,   voici que quelqu’un s’approcha de Jésus et lui dit : « Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle ? »
 Jésus lui dit : « Pourquoi m’interroges-tu sur ce qui est bon ? Celui qui est bon, c’est Dieu, et lui seul ! Si tu veux entrer dans la vie,
observe les commandements. »  Il lui dit : « Lesquels ? » Jésus reprit :« Tu ne commettras pas de meurtre. Tu ne commettras pas d’adultère. Tu ne commettras pas de vol. Tu ne porteras pas de faux témoignage.    Honore ton père et ta mère. Et aussi : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. »   Le jeune homme lui dit : « Tout cela, je l’ai observé : que me manque-t-il encore ?    Jésus lui répondit : « Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes,donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux.
Puis viens, suis-moi. »     À ces mots, le jeune homme s’en alla tout triste,
car il avait de grands biens.



Aelf, Paris


Les textes de ce jour nous invitent à nous détacher de nos manières de croire et de pratiquer notre foi à fin de grandir dans l'amour de Dieu et du prochain. La pratique des rites est une bonne chose, car les rites et les sacrements permettent de "faire le point" de notre vie spirituelle, ainsi que font les marins lorsqu'ils emploient un sextant afin de mieux connaître le chemin parcouru et rectifier la route en fonction de la position des astres. L'image est simple :  il nous est proposé de faire régulièrement le point de nos vies: qu'est-ce qu'il s'est passé de bien et ce qui nous a fait dévier, l'obstacle que nous avons posés à l'Amour. D'où le recours à l'examen de conscience et du sacrement de confession/réconciliation. Mais même sans le recours des sacrements, nous pouvons "faire le point" de nos routes en contemplant les moments de joie et de compassion qui ont brillé au cœur de nos journées. C'est moments-là, durant lesquels nous  avons été le prochain d'un malheureux, le soutien d'une personne âgée, le "Bonjour !" adressé à tel parmi nos voisins qui ne salue jamais, ou bien encore : d'offrir à Dieu un signe de reconnaissance quelconque - comme un "Alléluia"- pour remercier d'une journée bien vécue...

Notre prêtre nous a invités à de tels gestes "gratuits" - gratuits envers nos proches, mais encore envers ces voisins qui tournent la tête pour n’avoir pas à rendre la salutation. Ce n'est pas simple au niveau du jugement, mais il est tout à fait clair que si nous parvenons à dépasser les obstacles de relations, - alors nous aurons franchi un grand pas de vie spirituelle.

Le jeune homme riche n'a pas pu franchir ce pas.  Quel dommage !  Il avait perçu que la rencontre avec Jésus pourrait lui apporter plus que la seule pratique religieuse, mais d'un seul coup, il a été renvoyé à ce qui pesait le plus lourd dans sa conscience: le fait d'être riche et de jouir d'une réputation d'homme "bien-né"  Eh bien, ce jeune homme riche, ce fut aussi le futur saint-François d'Assise, jeune homme riche qui dût supporter de passer par les moqueries de ses anciens compagnons de "ripailles"... Certes, on peut se représenter dans la pensée un jeune homme de "bonne famille" , qui rêvait de gloire militaire tout autant que de conquêtes féminines - Beati Bene Nati !  Cependant, en vue d'acquérir la joie parfaite, il faut d'abord se dépouiller de ses vêtements anciens afin de "revêtir" le Chirst.


.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin

avatar

Messages : 4104
Date d'inscription : 23/10/2008

MessageSujet: Re: Revêtir le Christ, immense joie !   Mar 21 Aoû - 3:56

Sommes nous toujours certains de ce à quoi un texte nous invite? J'ai personnellement beaucoup de mal avec ce terme. qui me rebute. J'aime la suite apportée, mais si cela était une invitation directionnelle ils nous diraient toujours la même chose, mais telle n'est pas le cas. Dans un sens de partage, il ne faut pas perdre cela de vue je crois, et se rappeler que chacun peu y voir quelque chose qui lui est propre, un appel personnel.

Envoyé depuis l'appli Topic'it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://donnemoiaboirejn47.forumactif.com
 
Revêtir le Christ, immense joie !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vous tous, baptisés dans le Christ, vous avez revêtu le Christ. (Ga 3:27)
» Béatification de Newman : « Une immense joie spirituelle »
» "Vous avez revêtu le Christ"
» Revêtir le Christ, le seul enjeu en toute situation
» "Vous avez revêtu le Christ"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Donne-moi à boire :: La table de la Parole :: Partage des textes du jour-
Sauter vers: