Donne-moi à boire

Un lieu de partage pour approfondir les textes du jour que nous proposent la liturgie.
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Examen de l'état de l'âme

Aller en bas 
AuteurMessage
Stéphane

avatar

Messages : 3476
Date d'inscription : 02/02/2009
Age : 62
Localisation : Tournai (Belgique)

MessageSujet: Examen de l'état de l'âme   Ven 27 Juil - 2:06

Lecture du livre du prophète Jérémie
Revenez, fils renégats – oracle du Seigneur ; R’est moi qui suis votre maître. Je vais vous prendre, un par ville, deux par clan, et vous faire venir à Sion. Je vous donnerai des pasteurs selon mon cœur : ils vous conduiront avec savoir et intelligence. Quand vous vous serez multipliés, quand vous aurez fructifié dans le pays, en ces jours-là – oracle du Seigneur –, on ne dira plus “Arche de l’Alliance du Seigneur”, on ne gardera plus mémoire de l’Arche, on ne s’en souviendra plus, on ne s’en occupera plus, on n’en fera pas une autre. En ce temps-là, on appellera Jérusalem “Trône du Seigneur”. Toutes les nations convergeront vers elle, vers le nom du Seigneur, à Jérusalem; elles ne suivront plus les penchants mauvais de leur cœur endurci.


(Jr 31, 10, 11-12ab, 13)
R/ Le Seigneur nous garde,
comme un berger son troupeau. (cf. Jr 31, 10d)
Écoutez, nations, la parole du Seigneur !
Annoncez dans les îles lointaines :
« Celui qui dispersa Israël le rassemble,
il le garde, comme un berger son troupeau.

« Le Seigneur a libéré Jacob,
l’a racheté des mains d’un plus fort.
Ils viennent, criant de joie, sur les hauteurs de Sion :
ils affluent vers les biens du Seigneur.

« La jeune fille se réjouit, elle danse ;
jeunes gens, vieilles gens, tous ensemble !
Je change leur deuil en joie,
les réjouis, les console après la peine. »


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples:  « Écoutez ce que veut dire la parabole du semeur.  Quand quelqu’un entend la parole du Royaume sans la comprendre, le Mauvais survient et s’empare de ce qui est semé dans son cœur : celui-là, c’est le terrain ensemencé au bord du chemin. Celui qui a reçu la semence sur un sol pierreux, c’est celui qui entend la Parole et la reçoit aussitôt avec joie; mais il n’a pas de racines en lui, il est l’homme d’un moment : quand vient la détresse ou la persécution à cause de la Parole, il trébuche aussitôt. Celui qui a reçu la semence dans les ronces, c’est celui qui entend la Parole ; mais le souci du monde et la séduction de la richesse étouffent la Parole, qui ne donne pas de fruit. Celui qui a reçu la semence dans la bonne terre, c’est celui qui entend la Parole et la comprend : il porte du fruit à raison de cent, ou soixante, ou trente pour un. »

                   
Cy Aelf, Paris

Les lectures de ce jour nous invitent à faire le point de notre vie spirituelle. En effet, la prodigieuse parabole du Semeur peut se lire de différentes façons. D'une part, nous pouvons considérer quel est l'état de notre foi, ce qui lui manque, ce qui est à corriger, ce qui est bon et peut être développé, et ce qui est à rejeter sans délai. Suis-je l'homme d'un moment ? Suis-je l'homme qui a commencé mais qui n'a pas continué; suis-je de ceux qui reculent devant un obstacle, qui rechigne à persévérer, dont la charité s'est refroidie dans les difficultés croisées ? Il y aurait de quoi établir un bilan pour, ensuite, définir des objectifs, remédier à ce qui nous manque et de partager des richesses de l'âme que nous rechignons à partager ? Oui, les textes de ce jour nous invitent à faire le point comme font les navigateurs au cours de leurs traversée. Notre prêtre nous a rappelé comment les rescapés du déluge ont compris qu'ils pouvaient se préparer à sortir de l'arche. Un oiseau voyageur fut envoyé mais il revint; une seconde fois on l'envoya et il revint avec un rameau dans le bec; et enfin, il ne revint pas car la vie avait normale avait repris sur la terre des hommes ses droits. ,

Le but final approche chaque jour de nos vies. Chaque jour, nous avons à nous repentir ainsi qu'à mettre en oeuvre les talents qui sont les nôtres - quels qu'ils soient. Si nous accomplissons ce mouvement de "retour sur soi", si nous voulons bien considérer qu'il y a toujours mieux à faire, alors nous serons sur le bon chemin.

Pour ma part, bien évidemment, je me suis souvenu et ressouvenu encore - et encore - de la Joie extraordinaire de la conversion , le troisième dimanche d’août 1985, à mon réveil. Cependant, je me demande souvent: qu'ai-je accompli afin de renouveler en moi la grâce de la conversion ? Ne me suis-je pas laissé reprendre par les soucis du monde ? Pour nous tous, j'en suis pleinement persuadé, nous n'avons guère été "prompt" à des gestes de miséricorde. Oui, la théologie qui me convient est celle de la Miséricorde. Si je ne parviens pas à me corriger moi-même, c'est bien la miséricorde divine qui l'accomplira en moi - car il suffit acquiescer à cette au labeur de la Grâce sur notre propre terre intime...



.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Examen de l'état de l'âme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» examen génétique
» Pour Réussir Son Examen: à faire, à éviter !
» examen de l'allemand (bac)
» examen économie
» résultat d'examen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Donne-moi à boire :: La table de la Parole :: Partage des textes du jour-
Sauter vers: