Donne-moi à boire

Un lieu de partage pour approfondir les textes du jour que nous proposent la liturgie.
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Joie céleste, le plus grand des biens

Aller en bas 
AuteurMessage
Stéphane

avatar

Messages : 3452
Date d'inscription : 02/02/2009
Age : 62
Localisation : Tournai (Belgique)

MessageSujet: La Joie céleste, le plus grand des biens   Ven 11 Mai - 4:53

Livre des Actes des Apôtres 18,9-18.
À Corinthe, une nuit, le Seigneur dit à Paul dans une vision : « Sois sans crainte : parle, ne garde pas le silence. Je suis avec toi, et personne ne s’en prendra à toi pour te maltraiter, car dans cette ville j’ai pour moi un peuple nombreux. » Paul y séjourna un an et demi et il leur enseignait la parole de Dieu. Sous le consulat de Gallion en Grèce, les Juifs, unanimes, se dressèrent contre Paul et l’amenèrent devant le tribunal en disant: «La manière dont cet individu incite les gens à adorer le Dieu unique est contraire à la loi. » Au moment où Paul allait ouvrir la bouche, Gallion déclara aux Juifs: « S’il s’agissait d’un délit ou d’un méfait grave, je recevrais votre plainte à vous, Juifs, comme il se doit. Mais s’il s’agit de débats sur des mots, sur des noms et sur la Loi qui vous est propre, cela vous regarde. Être juge en ces affaires, je m’y refuse.»  Et il les chassa du tribunal. Tous alors se saisirent de Sosthène, chef de synagogue, et se mirent à le frapper devant le tribunal, tandis que Gallion restait complètement indifférent. Paul demeura encore assez longtemps à Corinthe. Puis il fit ses adieux aux frères et s’embarqua pour la Syrie, accompagné de Priscille et d’Aquila. À Cencrées, il s’était fait raser la tête, car le vœu qui le liait avait pris fin.

Psaume 47(46),2-3.4-5.6-7.
Tous les peuples, battez des mains,
acclamez Dieu par vos cris de joie !
Car le Seigneur est le Très-Haut, le redoutable,
le grand roi sur toute la terre.

Celui qui nous soumet des nations,
qui tient des peuples sous nos pieds ;
il choisit pour nous l'héritage,
fierté de Jacob, son bien-aimé.

Dieu s'élève parmi les ovations,
le Seigneur, aux éclats du cor.
Sonnez pour notre Dieu,
sonnez, sonnez pour notre roi, sonnez !


Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 16,20-23a.
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples: « Amen, amen, je vous le dis : vous allez pleurer et vous lamenter, tandis que le monde se réjouira ; vous serez dans la peine, mais votre peine se changera en joie.
La femme qui enfante est dans la peine parce que son heure est arrivée. Mais, quand l’enfant est né, elle ne se souvient plus de sa souffrance, tout heureuse qu’un être humain soit venu au monde. Vous aussi, maintenant, vous êtes dans la peine, mais je vous reverrai, et votre cœur se réjouira ; et votre joie, personne ne vous l’enlèvera. En ce jour-là, vous ne me poserez plus de questions. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris

S'il est un critère de l'authenticité d'une parole et d'un message, ce critère tient tout entier dans les difficultés rencontrées au moment de sa diffusion.  La vie de saint Paul fut constamment en butte à la contradiction. L'élève n'est pas supérieur à son maître et de même que Jésus a rencontré de multiples obstacles à l'annonce de la bonne Nouvelle, de même l'apôtre Paul.

Cependant,  ces contrariétés, acceptées et supportées dans l'amour de Dieu, c'est-à-dire au travers de peines et de souffrances diverses peuvent très bien, par la grâce divine, se muer en une sorte de conversion constamment renouvelée.  Comme notre prêtre parlait ainsi, je me suis souvenu qu'au moment même de ma propre expérience spirituelle, ma propre réaction, toute simple mais si intense et si puissante, fut de dire : "Seigneur, laisse-moi mourir tout de suite afin que je garde toujours cette Joie !"  Et il est tout à fait clair que les convertis, les femmes comme les hommes, perçoivent soudainement que pour échapper tout à fait à l'emprise du péché, le mieux serait de mourir dans l'instant ! Car l'on éprouve profondément que "le monde est démon", que la chair est vraiment faible  -  tout autant que l'esprit est prompt !

Lorsqu'on a découvert, par intuition ou par illumination, que le seul mobile noble de vivre, c'est d'aimer - et d'aimer sans retour, on ne peut que désirer de tout quitter et de se quitter soi-même. Aujourd'hui encore, j'ai songé aux sandales de saint François. Tout au long des trois premiers mois qui ont suivi cette toute brève "expérience spirituelle", je me suis promené pieds nus dans des sandales, car je me disais: plus l'homme veut monter haut, plus il doit se rapprocher du sol et de la terre. On pensera que ces idées sont farfelues, mais tant pis. Le fait demeure pour moi que, deux ans plus tard, la même Joie m'a envahi le troisième jour de mon renoncement au tabac. Aucun des substituts de nicotine n'est réellement efficace. Pour ma part, le mieux que j'ai trouvé fut de me considérer comme malade et souffrant. Et dans l'instant qui suivit, la Joie a de nouveau rejailli - et que l'on me croie ou pas, pour garder cette Joie, irrésistible,  j'ai de nouveau désiré mourir.

Il y a les joies toutes humaines, mais elles ne sont rien à coté de l’éblouissante joie céleste.  

A la question posée un jour à un prêtre franciscain, concernant cette "irruption de la Joie dans l'humain,  la réponse fut: "Si les âmes du purgatoire souffrent, c'est du désir de se purifier, vite et plus vite encore, afin d'entrer au plus tôt dans la "Joie du maître céleste".  -   Quant à la souffrance des damnés, elle consiste à devoir contempler, éternellement, la même béatitude - à laquelle elles ont renoncé à jamais.  Ne tardons pas !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Joie céleste, le plus grand des biens
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 7 - Je veux partager avec vous ma joie, ma paix et mon grand amour.
» Message de Jésus via Henri de Belgique 5 fév.2008
» Grand coléoptère noir
» Je vous enverrai le prophète Elie avant la venue du jour grand et redoutable
» Petites questions avant d'entrer à Louis le Grand...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Donne-moi à boire :: La table de la Parole :: Partage des textes du jour-
Sauter vers: