Donne-moi à boire

Un lieu de partage pour approfondir les textes du jour que nous proposent la liturgie.
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tu aimeras ton prochain comme toi même

Aller en bas 
AuteurMessage
Stéphane

avatar

Messages : 3350
Date d'inscription : 02/02/2009
Age : 61
Localisation : Tournai (Belgique)

MessageSujet: Tu aimeras ton prochain comme toi même   Ven 4 Mai - 4:16

Livre des Actes des Apôtres 15,22-31.
En ces jours-là, les Apôtres et les Anciens décidèrent avec toute l’Église de choisir parmi eux des hommes qu’ils enverraient à Antioche avec Paul et Barnabé. C’étaient des hommes qui avaient de l’autorité parmi les frères : Jude, appelé aussi Barsabbas, et Silas. Voici ce qu’ils écrivirent de leur main : « Les Apôtres et les Anciens, vos frères, aux frères issus des nations, qui résident à Antioche, en Syrie et en Cilicie, salut !
Attendu que certains des nôtres, comme nous l’avons appris, sont allés, sans aucun mandat de notre part, tenir des propos qui ont jeté chez vous le trouble et le désarroi, nous avons pris la décision, à l’unanimité, de choisir des hommes que nous envoyons chez vous, avec nos frères bien-aimés Barnabé et Paul, eux qui ont fait don de leur vie pour le nom de notre Seigneur Jésus Christ. Nous vous envoyons donc Jude et Silas, qui vous confirmeront de vive voix ce qui suit : L’Esprit Saint et nous-mêmes avons décidé de ne pas faire peser sur vous d’autres obligations que celles-ci, qui s’imposent : vous abstenir des viandes offertes en sacrifice aux idoles, du sang, des viandes non saignées et des unions illégitimes. Vous agirez bien, si vous vous gardez de tout cela. Bon courage ! » On laissa donc partir les délégués, et ceux-ci descendirent alors à Antioche. Ayant réuni la multitude des disciples, ils remirent la lettre. À sa lecture, tous se réjouirent du réconfort qu’elle apportait.


Psaume 57(56),8-9.10-12.
Mon cœur est prêt, mon Dieu,
mon cœur est prêt !
Je veux chanter, jouer des hymnes !
Éveille-toi, ma gloire !
Éveillez-vous, harpe, cithare,
que j'éveille l'aurore !

Je te rendrai grâce parmi les peuples, Seigneur,
et jouerai mes hymnes en tous pays.
Ton amour est plus grand que les cieux,
ta vérité, plus haute que les nues.
Dieu, lève-toi sur les cieux :
que ta gloire domine la terre
!

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 15,12-17.
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime.
Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris

Puissions-nous nous convertir chaque jour à l'amour que Dieu nous porte.  Qu'il ne se passe pas une journée sans que nous ayons prié et manifesté l'amour de Dieu dans le service et le secours apportés à notre prochain.
On dit bien "le prochain", car l'homme ou la femme que nous croisons en rue font partie de notre prochain et servir le prochain, c'est servir le Seigneur.  On dira: comment est-il possible de vivre en servant les autres, c'est tout à fait déraisonnable !  Mais, justement, aimer oblige à sortir de soi-même en accomplissant des actes qu'autrefois, nous aurions considéré comme perte de temps et d'argent.

Quelle amère situation vivent les incroyants et les incrédules !  L'un court après la fortune en se disant: lorsque je serai bien nanti, je ferai d'autant plus du bien à mon prochain.... mais, hélas, ce raisonnement vient de l'Adversaire qui cherche nous isoler, de nous replier sur nous-mêmes et sur des considérations de fortune. Et le temps passe, on reporte à plus tard, on pense à sa carrière, on épargne en vue de la pension - mais lorsque la retraite est là, le sablier se vide de plus en plus vite !

La première lecture donne l'exemple de certaines entraves à la pratique de l'amour de Dieu manifesté par l'amour du prochain.  Notre prêtre s'est arrêté sur ce point: être religieux, c'est aimer Dieu et son prochain pour l'amour de Dieu. N'allons pas à l'Eucharistie en estimant que les pratiques religieuse, en Eglise, nous assurent le salut de l'âme  -  il  faut, encore et encore, aimer son  prochain comme soi-même. C'est sur ce concept que de nombreux croyants trébuchent, car le précepte nous oblige à inverser carrément la manière habituelle de vivre en société.  "Si vous aimez ceux qui vous aiment, quel mérite avez-vous ?" Mais Voici ce qui manifeste notre foi: c'est devenir capable de servir même ceux qui nous rejettent  - tous les vrais convertis passent au travers d'eux-mêmes pour servir Dieu par l'amour du prochain.  Notre prêtre nous a engagés, aujourd'hui, à prier pour quelqu'un qui nous a fait souffrir et aimer Dieu au travers de cet obstacle intérieur - et si le cœur dit "Non, impossible !", songez que  Dieu est Amour avant d'être justice !

Quelle envolée, ce matin !


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tu aimeras ton prochain comme toi même
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Donne-moi à boire :: La table de la Parole :: Partage des textes du jour-
Sauter vers: