Donne-moi à boire

Un lieu de partage pour approfondir les textes du jour que nous proposent la liturgie.
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Résister au mal est source de justice

Aller en bas 
AuteurMessage
Stéphane

avatar

Messages : 3476
Date d'inscription : 02/02/2009
Age : 62
Localisation : Tournai (Belgique)

MessageSujet: Résister au mal est source de justice    Ven 2 Mar - 3:33

Livre de la Genèse 37,3-4.12-13a.17b-28.
Israël, c’est-à-dire Jacob, aimait Joseph plus que tous ses autres enfants, parce qu’il était le fils de sa vieillesse, et il lui fit faire une tunique de grand prix. En voyant qu’il leur préférait Joseph, ses autres fils se mirent à détester celui-ci, et ils ne pouvaient plus lui parler sans hostilité. Les frères de Joseph étaient allés à Sichem faire paître le troupeau de leur père. Israël dit à Joseph: « Tes frères ne gardent-ils pas le troupeau à Sichem? Va donc les trouver de ma part ! »Joseph les trouva à Dotane. Ceux-ci l’aperçurent de loin et, avant qu’il arrive près d’eux, ils complotèrent de le faire mourir. Ils se dirent l’un à l’autre: « Voici l’expert en songes qui arrive ! C’est le moment, allons-y, tuons-le, et jetons-le dans une de ces citernes. Nous dirons qu’une bête féroce l’a dévoré, et on verra ce que voulaient dire ses songes ! » Mais Roubène les entendit, et voulut le sauver de leurs mains. Il leur dit : « Ne touchons pas à sa vie. » Et il ajouta : « Ne répandez pas son sang : jetez-le dans cette citerne du désert, mais ne portez pas la main sur lui. » Il voulait le sauver de leurs mains et le ramener à son père. Dès que Joseph eut rejoint ses frères, ils le dépouillèrent de sa tunique, la tunique de grand prix qu’il portait, ils se saisirent de lui et le jetèrent dans la citerne, qui était vide et sans eau.Ils s’assirent ensuite pour manger. En levant les yeux, ils virent une caravane d’Ismaélites qui venait de Galaad. Leurs chameaux étaient chargés d’aromates, de baume et de myrrhe qu’ils allaient livrer en Égypte. Alors Juda dit à ses frères : « Quel profit aurions-nous à tuer notre frère et à dissimuler sa mort ? Vendons-le plutôt aux Ismaélites et ne portons pas la main sur lui, car il est notre frère, notre propre chair. » Ses frères l’écoutèrent. Des marchands madianites qui passaient par là retirèrent Joseph de la citerne, ils le vendirent pour vingt pièces d’argent aux Ismaélites, et ceux-ci l’emmenèrent en Égypte.

Psaume 105(104),4a.5a.6.16-17.18-19.20-21.
Cherchez le Seigneur et sa puissance,
souvenez-vous des merveilles qu'il a faites,
Vous, la race d'Abraham son serviteur,
les fils de Jacob, qu'il a choisis.

Il appela sur le pays la famine,
le privant de toute ressource.
Mais devant eux il envoya un homme,
Joseph, qui fut vendu comme esclave.

On lui met aux pieds des entraves,
on lui passe des fers au cou ;
il souffrait pour la parole du Seigneur,
jusqu'au jour où s'accomplit sa prédiction.

Le roi ordonne qu'il soit relâché,
le maître des peuples, qu'il soit libéré.
Il fait de lui le chef de sa maison,
le maître de tous ses biens.


Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 21,33-43.45-46.
En ce temps-là,  Jésus disait aux grands prêtres et aux anciens du peuple  «Écoutez cette parabole: Un homme était propriétaire d’un domaine; il planta une vigne, l’entoura d’une clôture, y creusa un pressoir et bâtit une tour de garde. Puis il loua cette vigne à des vignerons, et partit en voyage. Quand arriva le temps des fruits, il envoya ses serviteurs auprès des vignerons pour se faire remettre le produit de sa vigne. Mais les vignerons se saisirent des serviteurs, frappèrent l’un, tuèrent l’autre, lapidèrent le troisième. De nouveau, le propriétaire envoya d’autres serviteurs plus nombreux que les premiers ; mais on les traita de la même façon. Finalement, il leur envoya son fils, en se disant : “Ils respecteront mon fils.” Mais, voyant le fils, les vignerons se dirent entre eux : “Voici l’héritier : venez ! tuons-le, nous aurons son héritage !” Ils se saisirent de lui, le jetèrent hors de la vigne et le tuèrent. Eh bien ! quand le maître de la vigne viendra, que fera-t-il à ces vignerons ? » On lui répond : « Ces misérables, il les fera périr misérablement. Il louera la vigne à d’autres vignerons, qui lui en remettront le produit en temps voulu. » Jésus leur dit : « N’avez-vous jamais lu dans les Écritures : ‘La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle : c’est là l’œuvre du Seigneur, la merveille devant nos yeux !’ Aussi, je vous le dis : Le royaume de Dieu vous sera enlevé pour être donné à une nation qui lui fera produire ses fruits. » En entendant les paraboles de Jésus, les grands prêtres et les pharisiens avaient bien compris qu’il parlait d’eux. Tout en cherchant à l’arrêter, ils eurent peur des foules, parce qu’elles le tenaient pour un prophète.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris

Les textes du jour nous parlent de la même façon pour dire que les desseins de Dieu ne sauraient être annulés d'aucune façon. Ils nous conseillent également de ne pas nous rebeller lorsque survient une remise en question sous la forme d'une épreuve quelconque.

Ne pouvoir comprendre, en dépit même de notre foi, ne nous empêche pas de continuer de croire. Au contraire, c'est le bon moment d'un sursaut de la conscience, d'un relèvement de l'âme qui s'était séduire par l'une ou l'autre propositions entachées d'une forme de fausseté quelconque.  Car même si l'esprit est prompt, la chair demeure l'objet de tentations - et  les deux entrent en conflit dans le cœur de l'homme. Par simple jalousie, parce que le plus jeune des a la faveur de son père. Ce père n'a pas pourtant pas commis d'injustice envers ces enfants, mais voici ce qui arrive aux hommes et aux femmes qui s'estiment eux-mêmes en étant toujours prêts à dévaloriser leur prochain pour mieux briller en société.

Ce n'est pas en donnant des leçons de morale que Juda va sauver son frère, mais tout au contraire: en pariant sur l'immoralité de ses frères. La proposition est irrésistible: ils n'auront pas commis un meurtre prémédité et ils auront aussi réalisé une très bonne affair'e! Et comme cette histoire est "moderne". On fait le mal et le mal rapporte deux fois: non seulement on gagne un pactole, mais en outre, on échappe à toute sanction !  Et notre prêtre de souligner l'actualité d'une telle histoire - car c'est ainsi que procèdent de nombreux "chevaliers d’entreprises" !

C'est en usant de mêmes artifices que les maîtres du temple de Jérusalem vont obtenir la mise à mort du Seigneur. Ne pouvant pas accepter la profondeur de de son enseignement, auquel il ajoute des signes extraordinaires - par la guérison de malades incurables, ils vont tomber dans le jeu du diable: Jésus risque de tout bouleverser de leur manière de vivre - il faut donc l'éliminer au plus vite. Et puisque la Loi divine interdit l'assassinat dès le meurtre d'Abel, ils recourront aux Romains - leur pire ennemi i

Les lectures d'aujourd'hui font appel à notre conscience de baptisés afin que nous nous préservions, consciemment, d'user de calculs, de mensonges, de menaces, d'actes malhonnêtes ou de diffamations afin de garder nos privilèges. Mais souvenons-nous des conseils du Seigneur: "Voici, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et simples comme les colombes."



.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Résister au mal est source de justice
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» se connecter à l'énergie de la source
» Source pétrifiante à Vigneulles (54)
» Des propos qui choquent: sida ... justice immanente?!
» le billet de L'équipe de Sos Justice et Droits de l'Homme
» la justice devient folle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Donne-moi à boire :: La table de la Parole :: Partage des textes du jour-
Sauter vers: